France

Délices d’initiés

Délices d’initiés

Du Louvre à la baie de Cancale, en passant par Honfleur, le chemin semble bien érodé. Il existe pourtant autant de façons d’explorer quartiers et musées de la capitale que de débusquer une cachette sur la Côte d’Émeraude. À condition d’être bien aiguillé.

 

Face à une armée de smartphones levés, un sourire énigmatique peint au début du XVIe siècle fait écho au nôtre. Plaisir non feint de visiter le Louvre en marge du flux. Dans le pas d’un curateur, le plus grand musée de Paris prend un autre visage, sa stature intimidante s’assouplit au fil des anecdotes et des portes dérobées que nous ouvre notre “guide d’un jour”. Celui-ci n’hésite pas à dépasser l’enceinte sacrée et poursuivre la conversation dans le jardin du Palais-Royal, où l’on s’attable autour d’un verre. Amoureux de vins, nous aurions pu opter pour une exploration du musée aux côtés d’un sommelier… Versions originales des incontournables parisiens qui s’inscrivent dans la lignée de celles vécues hier dans le quartier du Marais.

 

voiture Place des Vosges

Faustine Poidevin

 

Face à ce concentré de branchitude qui rassemble créateurs et créatures, derniers brunchs en vogue, et foison de galeries, il aurait été facile de rester en surface. C’était compter sans la complicité d’un plasticien du cru qui pointa pour nous l’entrée des artistes, celle de leurs ateliers. Un intermédiaire précieux pour gommer les barrières et accéder à un cercle où il faut généralement montrer patte blanche. La curiosité reboostée, nous voilà prêts à relever un autre pari : déshabiller les clichés normands et bretons. Suivre un itinéraire classique (Paris/Honfleur/baie du Mont-Saint-Michel), mais s’égarer sur les chemins de traverse.

Ferme Saint-Siméon

La Ferme Saint-Siméon

 

Expériences impressionnistes

Trois heures plus tard, Honfleur dresse au-dessus du Vieux-Bassin ses étroites façades d’ardoise et ses prestigieuses demeures d’armateurs. Ciel de coton strié de gréements tintant, mer gris-vert parsemée de moutons : les paysages se confondent avec ceux du musée Eugène-Boudin, qui reflète le port d’attache des impressionnistes. Boudin, Seurat, Jongkind, Monet… tous ont planté leur chevalet sur ces quais et sur les hauteurs de la ville, notamment dans le jardin d’une ferme à colombages qui domine l’estuaire.

Succombant à l’exquise esquisse, nous posons également nos malles à la Ferme Saint-Siméon, passée en cent cinquante ans de l’humble chaumière au Relais & Châteaux. Appâtés, avouons-le, autant par la vue que par les délices de la table – langoustines fumées, sole de petit bateau et fraises de falaise – et ceux du spa, qui déclinent une palette de soins à base de pommes bio du pays d’Auge. Respirer, s’inspirer : adoptant le rythme des lieux et du fleuve, on ose même laisser fleurir son âme artistique, pinceaux en main, sous l’œil avisé de Gervaise, peintre honfleuraise. Un moment de sérénité qui en appelle un autre.

Restaurant Ferme Saint-Siméon

La Ferme Saint-Siméon

Transperçant de gros cumulonimbus, une lumière métallique baigne Utah Beach et se joint au bruit du vent. Beauté obscène des épaves et contraste fracassant avec l’Histoire liée à cette plage, l’une des cinq où les Alliés débarquèrent dans la fureur et le feu. Émotion devant les milliers de croix blanches du cimetière américain. Notre besoin de réconfort trouve refuge dans l’enfance. Une cabane en bois, posée à un jet de la plage de Bretteville-sur-Ay, face aux îles anglo-normandes. Chaleur du pin Douglas, malice des objets chinés.

Cabane Bretteville-sur-Ay

Cabane Wooden

Revigoré, notre équipage met les voiles pour un cabotage gourmand dans l’archipel de Chausey. Entre les centaines d’îlots flotte le parfum des embruns et la vision troublante d’une eau caraïbe d’où soudain émerge un phoque. Le petit blanc accompagnant les huîtres sauvages n’y est pour rien, la Manche aime les surprises. Le vent nous porte plus au sud, dans le jardin d’un cuisinier corsaire. Né à Cancale, Olivier Roellinger a toujours puisé son inspiration dans cette terre nourricière tournée vers l’océan. Ici, sur les hauteurs d’un champ plongeant dans la baie, se dresse le dernier refuge de la famille, à l’abri du vent et des regards. Un cocon de bien-être et de déconnexion. Derrière les grandes baies vitrées, le Mont-Saint-Michel perce la brume. À quelques kilomètres, et à des années-lumière de l’image que nous en avions.

 

Idée de voyage

Voyageurs du Monde vous embarque pour un road trip déroutant. À Paris, une sélection de belles adresses, un service conciergerie hors pair, un curateur au Louvre, les plages du débarquement en Jeep et une croisière privée dans l’archipel de Chausey. En Normandie et en Bretagne, la crème des étapes et le temps de la déconnexion se mêlent à une approche décalée et contemporaine des régions.

 

Photographie de couverture

BENOIT TEILLET/LA FERME DU VENT

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !